Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:02

La culture de l'Australie moderne est une culture occidentale métissée de plusieurs autres. Culture essentiellement anglo-celte modifiée par la vie de ses premiers colons, l'immigration multi-ethnique due aux ruées vers l'or des années 1850, l'arrivée de nouveaux immigrants après la Seconde Guerre mondiale et, plus récemment, la culture américaine, elle est aussi influencée par la culture de ses Aborigènes dont le temps du rêve est le thème central. On y ajoutera les influences de l'environnement australien si particulier, de l'isolement géographique par rapport aux nations occidentales et de la proximité de l'Asie.
Les humoristes comme le provocateur dadaïste Barry Humphries ou le scénariste Paul Hogan ont donné des Australiens une image de larrikins irrévérencieux. Henry Lawson, le poète du bush a défini des Australiens comme : laconiques, égalitaristes et humanitaires. La poésie de Banjo Paterson ou les œuvres d'art de l'Heidelberg School ont souvent dépeint la vraie Australie comme « une idylle avec la nature » et ce alors que les études démographiques montrent qu'elle est l'une des populations les plus urbanisées au monde, la majorité des Australiens vivant dans la grandes villes côtières australiennes qui sont de vrais melting pots culturels.



[u][b]Les aborigènes


La culture aborigène d'Australie datant d'avant la colonisation est présente dans les traditions orales et dans le folklore de leurs descendants, toutefois des détails plus précis au sens occidental ne sont pas accessibles. La continuité culturelle sur 53 000 années (ou plus) d'habitation humaine du continent ne peut pas être assumée. La culture des Aborigènes d'Australie moderne est riche et diverse, bien qu'étant sévèrement modifiée par la colonisation européenne.
Le temps du rêve (Tjukurpa en langue anangu) aussi appelé le rêve, est le thème central de la culture des Aborigènes. Le « temps du rêve » veut expliquer les origines de leur monde, de l’Australie et de ses habitants. Selon leur tradition, des créatures géantes, comme le Serpent arc-en-ciel, sont sorties de la terre, de la mer ou du ciel et ont créé la vie et les paysages australiens. Leurs corps géants sont devenus des fleuves ou des chaines de montagne et leur esprit est resté dans la terre, la rendant sacrée à leurs yeux. En 1788, l'Australie était peuplée par 250 tribus, occupant tout le continent, chacune avec sa propre langue, ses lois et ses frontières tribales : c'est la plus longue culture survivant sur terre.
La féministe Germaine Greer a écrit que la culture indigène a sensiblement affecté le développement de la culture du pays. Greer a pensé retrouver des origines indigènes, comme l'égalitarisme et la méfiance intrinsèque des Australiens; le don de narration; l'intonation et le vocabulaire anglais australien dans nombre d'aspects de la culture.



L'influence des anglais:

Le courant principal de la culture australienne a été fortement influencé par la culture britannique et européenne et plus récemment par la culture américaine. Il y a toutefois des influences distinctes de l'environnement australien, l'histoire des colons du pays, celle des aborigènes d'Australie, et l'isolement géographique par rapport aux nations occidentales et la proximité avec l'Asie.
Les villes australiennes sont des melting pots de différentes cultures et l'influence des communautés d'Europe du Sud, établies depuis longtemps, est dominante. Le grand mouvement d'immigrant post-Seconde Guerre mondiale d'Anglais et de non-Anglais venant d'Angleterre, d'Écosse, d'Irlande, d'Italie, de Grèce, d'Allemagne, d'ex-Yougoslavie, des Pays-Bas, de Malte, d'Europe de l'Est, du Moyen-Orient, d'Asie de l'Est et d'Asie du Sud-Est a un impact significatif. Un nombre beaucoup plus réduit d'immigrants provient des continents africain et américain.



Musique

L'Australie a produit une grande variété de musique populaire. Certains exemples notables inclus les succès de The Bee Gees, du groupe AC/DC, INXS, Kylie Minogue...
Johnny O'Keefe a été la première et plus grande étoile de l'époque du "classic rock 'n roll" en Australie. Un autre pionnier du rock fut John Farnham (toujours populaire). Dans le genre folk-rock, on trouve Paul Kelly, surnommé le "pop poet laureate" d'Australie. L'arrivée du mouvement underground en 1961 et les années 1970 changea la musique australienne de façon permanente : Skyhooks n'étaient pas, et de loin, les premiers à écrire une chanson en Australie par des australiens sur l'Australie, mais ils ont été les premiers à gagner beaucoup d'argent en le faisant.
L'expansion de la ABC et de Triple J durant les années 1990 a grandement augmenté l'écoute des nouveaux talents par les auditeurs étrangers.



Cuisine:

La cuisine australienne contemporaine combine des origines indigènes et britanniques avec des influences méditerranéennes et asiatiques. L'Australie a des ressources naturelles abondantes et les Australiens ont accès à un large choix de viandes de qualité. Faire griller de l'agneau et du bœuf en plein air est une vieille tradition. La grande majorité des Australiens vivant près de la mer,les restaurants de fruits de mer australiens sont classés parmi les meilleurs du monde22.
Originellement, la cuisine australienne traditionnelle était basé sur la cuisine anglaise apportée par les colons anglais. Cette cuisine est généralement constituée de rôtis, de côtelettes grillées et d'autres formes de viande généralement accompagnées de légumes (connus familièrement comme "meat & three veg") ou de purée de pommes de terre, haricots, pois et carottes. Le barbecue reste une part importante de la vie australienne. Le 'barbie', un icône de la cuisine et de la culture australienne, s'est développé comme une tradition lors des fêtes et des rassemblements. Un des aspects culturels significatifs de la cuisine est aussi la tarte à la viande d'Australie.
La gamme des genres culinaires disponibles dans les villes multiculturelles d'Australie s'est développé considérablement en raison de l'importance de l'immigration. La nourriture italienne, chinoise, thaïe, grecque, arabe, indienne, turque, vietnamienne et mexicaine sont très populaires et restent à un niveau de qualité grâce à des échanges prospères des restaurants de plusieurs villes pour le plaisir des australiens de tous les horizons. Le flux d'immigrants en Australie a apporté de nouveaux plats qui ont pris une grande place dans la cuisine australienne, ceci en reprenant des plats standards et en les enrichissant de ces différents apports culturels.
L'Australie-Méridionale a une forte culture culinaire. Ceci a résulté d'une combinaison de facteurs dont une forte industrie locale de production et de l'influence des immigrants.

L'Australie produit certains des meilleurs vins du monde, dont Penfolds Grange. Parmi les vignobles les plus célèbres, on peut citer : Penfolds, Rosemount Estate, Wynns Coonawarra Estate et Lindemans. Les régions des vallées Hunter et Barossa sont connues pour leurs vignobles24. De nombreux hectares de vignes occupent ces régions où, les années impaires, se tiennent des fêtes du vin qui attirent de nombreux visiteurs qui viennent profiter des défilés, concerts et repas.
La Vallée Hunter produit du vin depuis 150 ans. Les vignobles renommés incluent ceux de Rothbury, de Tyrrells et de McGuigans. On les connaît pour leur Sémillon mais ils produisent de bons Shiraz, Chardonnay et Verdelho25. On connait la vallée Barossa pour son Chiraz parmi les plus anciens au monde, son Cabernet sauvignon et son Grenache. Les vins blancs incluent les Rieslings de la Vallée Éden, les Semillons et les Chardonnays26.
Les bières des marques locales célèbres sont toujours populaires en Australie. La brasserie la plus ancienne est celle de la Cascade à Hobart en Tasmanie (ouverte en 1824); cependant, de la bière avait déjà été produite à Sydney à partir de 1806 par James Squire27,28. Depuis les années 1970, un certain nombre de bières australiennes, comme la Fosters Lager, ont acquis une renommée internationale29.
Le commerce de rhum a été une composante importante de l'économie coloniale très tôt en Nouvelle-Galles du Sud. Le commerce du rhum a même mené au seul coup d'État de l'histoire de l'Australie: la rébellion du rhum qui a renversé le gouverneur William Bligh en 180830.
Le Billy Tea est une tradition célébrée en Australie. Le thé de Billy est bouilli au-dessus d'un feu de camp et augmenté par la feuille d'eucalyptus. La chanson folklorique Waltzing Matilda raconte l'histoire d'un vagabond errant qui s'assied bouillant son billy à côté d'un billabong (étang de fleuve).



Se sentir Underdog de DownUnder
Les australiens ont une forte tendance à soutenir les "perdants" ou "underdogs", c'est-à-dire qu'ils soutiennent ceux qui apparaissent comme étant en position de désavantage à moins que l'Australie ne soit en compétition directe avec une autre nation. Ceci fut visible notamment lors de la Coupe du monde de rugby à XV 2003, où l'équipe de Géorgie de rugby arriva à Perth avec une foule d'habitants venant les accueillir. Un fait similaire s'est produit à Townsville dans le Queensland ou l'équipe de rugby du Japon a été préférée à celle des Français. 42.
Cette attitude est remarquable en sport, puisqu'il prend beaucoup de place dans la culture australienne. Si on demandait à un australien de choisir entre deux compétiteurs inconnus, très souvent il choisira celui qui est le moins susceptible de gagner. La victoire de Steven Bradbury aux Jeux olympiques d'hiver de 2002 a entraîné l'invention de l'expression doing a Bradbury (faire une Bradbury), ce qui montre le soutien accordé aux perdants par les Australiens en positivant et en encourageant à ne pas abandonner.
Il y a toutefois, un autre aspect de cette attitude chez les Australiens. C'est le fait de "critiquer ceux qui réussissent", qui se révèle être une attitude australienne typique. Par conséquent, les Australiens semblent être très critiques quant à leurs leaders politiques et les personnalités à succès, et toujours sympathiques envers ceux qui sont dans le besoin. Cette attitude est observable dans Today Tonight et A Current Affair, les deux plus grands programmes de télévision tabloïd (qui ont eux-mêmes été critiqués pour leur manque de qualité), ou dans la radio "talkback". Les étrangers noteront que les Australiens ont de nombreux soupçons concernant le pouvoir des politiciens et leur haut niveau de vie concernant le fait qu'ils tirent avantage de leur pouvoir.
Il peut y avoir des discussions quant au côté plus sinistre que le syndrôme tall poppy a mis en évidence récemment vers une tendance à l'hégémonie culturelle de certains Australiens sur ce qui constitue "un Australien".



Légendes et Storytelling:

Les histoires et les légendes australiennes ont une signification culturelle tout à fait indépendante de leur vérité (ou fausseté). Ceci peut être perçu dans l'obsession nationale, avec le portrait presque mythologique, de Ned Kelly considéré comme une sorte de Robin des Bois.
Les Australiens, d'après l'opinion populaire, sont relax, tolérants et faciles à vivre, tenant à la justice, ou, pour utiliser l'expression correcte, un "fair go" (une chance).
Les Australiens, d'après cette même opinion populaire, font de grands sportifs et soldats. Pourtant comme beaucoup de légendes, elle est basée sur des vérités. L'Australie a montré dans le passé et montre aujourd'hui encore, que pour un pays peuplé de 20 millions d'habitants, elle a atteint un haut niveau dans le domaine du sport, tel que les 49 médailles gagnées lors des Jeux olympiques d'Athènes de 2004. Militairement, les Australiens ont servi vaillamment en guerre, de la Bataille des Dardanelles, à d'autres missions régionales plus actuelles, tel qu'au Timor oriental.
La culture de la guerre en Australie est légèrement différente de la conception des autres pays de culture occidentale. Cela consiste généralement à des commémorations pour ceux qui sont morts en temps de guerre et à des honneurs faits à ceux qui vivent (2 jours de célébration nationale sont dédiés à ça chaque année). Les Australiens voient les Dardanelles comme leur baptême du feu, se démarquant ainsi de la Grande-Bretagne et du reste du monde. L'idéal australien de la guerre s'est formé par le fait que les Dardanelles furent une défaite pour l'Australie. Servir vaillamment, et avoir du respect pour leurs adversaires Turcs (mené par Atatürk), est vu comme une expérience australienne; la noblesse provenant non pas de la gloire de la victoire, mais du sacrifice et de la noblesse dans la défaite. Cette expérience de la guerre a été répétée dans d'autres batailles sur le Front occidental, tel que la Bataille de Passchendaele.
La légende concernant le fait que les Australiens sont de grands soldats provient de l'Australian Imperial Force (AIF) qui est utilisée au dernier moment de la guerre comme troupe de choc des forces Britanniques. La Bataille d'Amiens, connue comme le " jour noir de l'armée allemande" durant la Première Guerre mondiale dans laquelle les soldats australiens jouèrent un grand rôle. Cette image est due au fait que les Australiens sont généralement larges d'épaules et d'actifs soldats, qui est le résultat d'origine rurale; la majorité des Australiens savent comment monter et tirer avant de s'enrôler, ce qui fait d'eux de bons soldats. Toutefois, les Australiens ont aussi une attitude laxiste envers la discipline.
Les mots de l'anglais australien combinent un non-respect moqueur pour l'autorité établie, particulièrement si c'est pompeux, avec un sens de l'humour distinctif. Par exemple, les Australiens prennent plaisir à surnommer un homme grand "Shorty", un muet "Rowdy", un chauve "Curly" et un roux "Bluey". Les politiciens, ou "pollies", que ce soit de l'état ou au niveau fédéral, sont généralement détestés.
Beaucoup d'histoires et de légendes d'Australie sont originaires de l'outback, chez les conducteurs de bestiaux et les personnes des terres arides, bien qu'une petite partie seulement de la population australienne vive dans l'outback, ou alors à une ou deux heures des villes. Ceci était vrai même dans l'Australie du siècle passé - depuis la ruée vers l'or des années 1850, la plupart des Australiens sont citadins. L'Australie est aujourd'hui l'un des pays les plus urbanisés du monde. Néanmoins, après un siècle ou plus passé à écouter les histoires du bush de Henry Lawson et la poésie de Banjo Paterson, les légendes sont souvent réelles.

 

(source Wikipédia)

Partager cet article

Published by btsanglais.over-blog.com - dans BTS CI